in

Redécouverte d’une muraille autour du Rocher de Dabo

Grâce à de précieux travaux de défrichage, les membres de l’Association de Sauvegarde du Rocher de Dabo ont permis de remettre à jour un bout de muraille de la basse-cour de l’ancien Château de Dabo. La vue sur le village et le paysage alentour est à présent à nouveau dégagée.

Longue de six mètres, cette portion de fortification était cachée sous un important feuillage d’arbustes et de broussailles qui montaient parfois jusqu’à quatre mètres de haut. Construite à partir de pierres à bosse au cours de la première moitié du XIIIème siècle, elle constitue un témoignage exceptionnel du passé. Ces pierres servaient à faire rebondir les projectiles des assaillants. Certaines d’entre elles arborent encore des éléments remarquables, à l’image de marques de tâcherons. Ces empreintes permettaient autrefois d’identifier les productions des différents tailleurs de pierre qui étaient à l’époque payés à la tâche. A noter qu’au Moyen-âge, la muraille de la basse-cour du Château de Dabo encerclait les trois quarts du Rocher.

Créée en février dernier, l’Association de Sauvegarde du Rocher de Dabo s’attèle à redonner au Rocher son lustre d’antan, afin qu’il redevienne un des phares de la Lorraine par-delà les Vosges mosellanes. Cela passe notamment par l’entretien paysager du site et le débroussaille de la végétation invasive. D’autres éléments de fortifications pourraient ainsi à nouveau être dégagés autour du Rocher au fur et à mesure de l’avancée des travaux, comme le laissent suggérer d’anciennes cartes postales.

Written by Thomas RIBOULET

Rédacteur en chef de BLE Lorraine et Président du Groupe BLE Lorraine, Thomas rédige articles et reportages depuis les débuts du site...

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GBL FC : la défense ne suffit pas !

Un GBL FC qui joue avec le cœur à Dun-sur-Meuse